Dieu m'est témoin

Dimanche 22 avril

Sexe, plaisir et foi

Vivre une sexualité épanouie en tant que chrétien, est-ce possible ? Que dit l’Église sur la sexualité, et le plaisir au sein du couple ? Pourquoi cela reste-t-il encore aujourd’hui un tabou ? Pour répondre à toutes ces questions, Dieu m'est témoin reçoit Chantal et Patrick, un couple épanoui et le père Manuel Grandin, jésuite.

Revoir l'émission
Dimanche 15 avril

Mon animal pour la vie !

Marqués parfois par la violence, l’indifférence et l’abandon, les rapports avec nos animaux domestiques sont aussi faits de plaisir, d’amour et de confiance… Quel rapport avons-nous outre-mer avec les animaux de compagnie ?
Cette semaine Dieu m’est témoin pose la question à Jacques, Joseph et leurs fidèles compagnons Maximus et Cyrus !

Revoir l'émission
Dimanche 8 avril

Marie en Outre-mer

Quelle vision avons-nous de la Vierge Marie en outre-mer ? Pourquoi est-elle si aimée ?
Des Tuamotu, dans le Pacifique aux Antilles, en passant par Mayotte ou Saint-Pierre et Miquelon, ce dimanche, le frère Eric-Thomas Macé nous ouvre son carnet de voyage des sanctuaires mariaux : des églises jusqu’aux plus petites chapelles.

Revoir l'émission
CFRT
Dieu m'est témoin

L'émission des chrétiens d'Outre-mer

Le saint du jour

lundi 23 avril 2018

Saint Georges

Le Saint du jour

Saint Georges

Epoque : IVème s

Pays : Cappadoce

Sous sa légende fantastique et sa cuirasse de chevalier terrassant le dragon, on trouve un saint Georges bien réel. Ce chrétien fut martyr pour sa foi au début du 4e siècle à Lydda (actuellement Lod, aéroport de Tel-Aviv).On peut se fier au témoignage du pèlerin de Plaisance, voyageant en Terre Sainte au 6e siècle. Il assure avoir trouvé à Lydda le tombeau de ce martyr. C'est la base d'un culte exceptionnel. Saint Georges est vénéré très tôt en Orient puis en Occident. Au temps des Croisades, de nombreuses légendes vont fleurir. Selon la tradition de l'Orient, le chevalier du Dieu Saint serait né en Cappadoce, au cœur de la Turquie actuelle. Tribun de l'armée impériale, il abattait allègrement les idoles païennes et détruisit sans effort un terrible dragon qui terrorisait la Libye ! On constate encore de nos jours la vivacité de son culte, bien au-delà du monde chrétien: ainsi chez les Druzes des monts du Golan, de la Syrie et du Liban, et dans l'Islam en Palestine.

En Occident, c'est l'Angleterre qui a donné grand éclat au culte de saint Georges. Il y devint le saint patron de la chevalerie et du métier des armes. Son drapeau y apparaît au 13e siècle comme symbole du premier ordre de chevalerie : celui de la Jarretière. Sa fête avait un caractère national. En France, plus de 80 lieux sont sous le patronage de saint Georges. En Italie, nombre d'artistes l'ont représenté : ainsi Donatello, Carpaccio et Raphaël. Enfin, l'intrépide chevalier de Dieu demeure le saint patron des cavaliers, des Scouts et des Eclaireurs. Georges est un prénom d'étymologie grecque, qui signifie "terre" (gê) et "travail" ou "force" (ergon).

Interreligieux, Réunion

Nouvel an tamoul 2018, à La Réunion ! – Photos de Fabrice Sindraye

En savoir plus

Réunion

Un nouveau rapport d’Etat pour les “réunionnais de la Creuse”

En savoir plus

Interreligieux

Nouvel an tamoul : Pouttandou Vajtoukkel ! – Les hindous en Outre-mer : Une intégration réussie ?

En savoir plus

Bonus, Guadeloupe

Misyon Lari : “40 jours de marche avec le Christ”

En savoir plus

Reportage

“Être prêtre ça s’apprend ?” – Reportage au Grand Séminaire de Papeete

En savoir plus
RS Rejoignez-nous
Faire un don

Faire un don

Si vous êtes curieux

Le Jour du Seigneur

Le prix littéraire du Jour du Seigneur. Comment voter ?

En savoir plus

Vidéothèque

Etats généraux de la bioéthique 2018

En savoir plus

CFRT Productions

Ecrivains spirituels : la nouvelle collection documentaire du Jour du Seigneur à revoir

En savoir plus