Le 22 mai 1848, plus de 60 000 esclaves furent affranchis suite à la révolte de plus de 2 000 esclaves de toutes les habitations de la Martinique.

Depuis 1983, le 22 mai est officiellement un jour férié grâce à la promulgation de la loi commémorant l’abolition de l’esclavage dans les DOM, à l’initiative de François Mitterrand. Tous les ans, les martiniquais organisent marches et manifestations au Prêcheur, à Fort-de-France et au rond-point du Viêtnam en hommage à leurs ancêtres victimes d’esclavage.

Il ya 4 ans, nous accueillions Myriam Cottias, historienne et présidente du CNMHE sur notre plateau pour une émission consacrée au rôle de l’Église dans l’esclavage.

Quel rôle l’Église a-t’elle joué outre-mer pendant la période de l’esclavage ? A-t-elle dénoncé ou soutenu l’esclavagisme ? Comment, aux Antilles, en Guyane ou à La Réunion, certains prêtres et religieuses ont accompagné l’émancipation des esclaves ?

Dieu m’est témoin a choisi cette semaine de revenir sur la folie des hommes et cette page honteuse de l’histoire. Historien, enseignant seront les éclaireurs de ce passé, l’espérance étant toujours au cœur de nos préoccupations, nous consacrerons un deuxième volet à cette émission et parlerons de la réconciliation.

(Rediffusion 2014)

 

Rencontre entre le P. Lucenay descendant d’esclave et le P. De Reynal descendant d’esclavagiste à Notre-dame-de-la-Delivrande :

Skype depuis le Lorrain, en Martinique avec P. Pierre Henderson , curé de la paroisse Saint-Hyacinthe et du Marigot :