Notre émission du dimanche 4 avril dont le thème est “Une journée spirituelle à Paris” est consacré aux lieux de pèlerinage de la capitale où se pressent des millions de visiteurs chaque. A cette occasion nous vous proposons de découvrir la Chapelle Notre-Dame de la Médaille miraculeuse, très prisée des pèlerins d’Outre-mer.

  1. Un cadeau de l’Empire
    En 1813, un décret impérial attribue aux Filles de la Charité la jouissance de l’Hôtel de Châtillon, pour y établir l’Etablissement principal de leur Ordre.  C’est seulement le 28 juin 1815 que les Sœurs peuvent prendre possession de leur nouvelle Maison Mère. La Chapelle est solennellement bénie le 6 août 1815. , fête de la Transfiguration, Monsieur Hanon procède à la bénédiction solennelle de la Chapelle. Le 15 août, on y place, sous  un autel latéral, le corps de Saint Vincent. Quant à celui de Sainte Louise, il est transféré le 3 novembre 1824, dans un caveau, préparé à cet effet, dans la nef, près des marches de l’autel.
  2. Les apparitions de 1830
    De juillet à décembre 1830 sœur Catherine Labouré, jeune « novice » des Filles de la Charité,  reçoit l’immense faveur de s’entretenir trois fois avec la Vierge Marie, alors qu’elle se trouve à l’intérieur de la chapelle, dans le carré réservé aux sœurs du séminaire. Au terme de ses entrevues, Marie somma la sœur de retenir les images de cette apparition et de les faire frapper sur une médaille.
  3. La création de la médaille miraculeuse
    Quelques mois après les apparitions, sœur Catherine est nommée à l’hospice d’Enghein (Paris 12e) pour soigner les vieillards. Mais la voix intérieure insiste : il faut faire frapper la médaille. Catherine en reparle à son confesseur, le Père Aladel. En février 1832 éclate à Paris une terrible épidémie de choléra, qui va faire plus de 20.000 morts ! Les Filles de la Charité commencent à distribuer, en juin, les 2.000 premières médailles frappées à la demande du Père Aladel.
  4. 1 milliard de médailles vendues en un demi-siècle
    Après la distribution des premières médailles, les guérisons se multiplient, comme les protections et les conversions. C’est un raz-de-marée. Le peuple de Paris appelle la médaille « miraculeuse ».
    A l’automne 1834 il y a déjà plus de 500.000 médailles. En 1835 il y en a plus d’un million dans le monde entier. En 1839 la médaille est répandue à plus de dix millions d’exemplaires. A la mort de sœur Catherine, en 1876, on compte plus d’un milliard de médailles ! Aujourd’hui encore, il se vend chaque année 4 millions de médailles dans la seule chapelle de la Rue du Bac.
  5. Dans le top 10 des sites les plus visités à Paris
    Saviez-vous que dans le top 10 des lieux les plus visités de Paris figure la chapelle Notre-Dame de la  Médaille Miraculeuse ? En 2019, 2 millions de pèlerins et de touristes s’y sont rendus ce qui en fait un lieu bien plus prisé que le Jardin des Plantes, l’Arc de Triomphe pu la Tour Montparnasse.

INFORMATIONS PRATIQUES :
Chapelle Notre-Dame de la Médaille Miraculeuse
140 rue du Bac
75340 Paris Cedex 07
Tél. : +33 (0)1 49 54 78 88
Site internet : https://www.chapellenotredamedelamedaillemiraculeuse.com/