L’Italie est le pays d’Europe qui compte le plus de victimes du Covid-19. Depuis le confinement du pays, le 8 mars, le pape François ne s’est plus adressé à la foule depuis la place Saint-Pierre, mais uniquement par internet. A l’occasion de l’Annonciation, il appelle tous les chrétiens à prier contre le coronavirus. 

Le Saint-Père appelle tous les chrétiens à une prière commune, ce 25 mars. « En ces jours d’épreuve, alors que l’humanité tremble devant la menace de la pandémie, je voudrais proposer à tous les chrétiens d’unir leurs voix au Ciel. J’invite tous les chefs des Églises et les dirigeants de toutes les communautés chrétiennes, ainsi que tous les chrétiens des différentes confessions, à invoquer le Dieu Très Haut et Tout-Puissant, en récitant en même temps la prière que Jésus, Notre Seigneur, nous a apprise. J’invite donc tout le monde à réciter le Notre Père, mercredi prochain, le 25 mars, à midi. Le jour où de nombreux chrétiens se souviennent de l’annonce à la Vierge Marie de l’incarnation du Verbe, que le Seigneur entende la prière unanime de tous ses disciples qui se préparent à célébrer la victoire du Christ ressuscité », a expliqué le pape dans un message publié par le Vatican.

Dans nos territoires d’Outre-mer, les diocèses se mobilisent eux aussi pour apporter un message d’espoir en cette période de crise.

Le coronavirus, une épreuve de carême

Pour Mgr Gilbert Aubry, l’évêque émérite de La Réunion, « le carême est une montée avec Jésus qui va au calvaire, qui va passer par la passion, par la mort et il y aura la résurrection ! Pour nous, cette épreuve du coronavirus est une épreuve de carême, c’est une montée vers la lumière de pâques ». Combien de temps va durer le confinement ? Pour aider les fidèles, l’évêque les invite à prendre pour exemple Jésus qui a passé 40 jours dans le désert.

Mgr Emmanuel Lafont, l’évêque de Cayenne, rappelle même que Jésus est resté 40 jours dans le désert et qu’il n’avait besoin que de sa prière.

C’est le moment de nous convertir !

C’est dans un message vidéo que l’évêque convie tous les Guyanais à ne pas sortir. Selon lui, il y a 2 signes à voir avec l’arrivée du coronavirus : « il y a un signe de la nature qui n’en peut plus et qui se révolte contre nous et il y a un appel de Dieu qui nous demande de changer notre vie comme le pape François l’a demandé dans son encyclique Laudato Si ».

Prier pour éloigner la maladie

En Guadeloupe, la prière s’effectue grâce à la radio. « Je sais combien est difficile cette situation pour tous. Nous connaissons ici les dispositions qui s’imposent à tous lors des cyclones et singulièrement les consignes de confinement. Je vous invite à prendre ce temps pour prier en famille, suivre les prières et offices chaque jour sur Radio Massabielle » a expliqué Mgr Jean-Yves Riocreux, l’évêque de Basse-Terre.

En Martinique, Radio Saint-Louis a proposé des temps de veille et de méditation avec Mgr David Macaire. Pour l’archevêque de Fort-de-France, cette période de confinement est un moment pour tous de revenir à l’essentiel : lire la Bible. Le diocèse de Martinique propose aussi une prière pour demander la clémence du Seigneur face à l’épidémie.

Dans le pacifique, la radio Maria No Te Hau, retransmet chaque jour la messe. « Que le Seigneur nous accompagne, que Marie nous aide à tenir debout comme elle au pied de la croix dans l’épreuve. Prions les uns pour les autres afin de tenir bon dans l’espérance ! », voilà le message de Mgr Jean-Pierre Cottanceau à tous les catholiques du diocèse.