Être baptisé, c’est être plongé dans la mort et la résurrection du Christ. Chaque année le jour de Pâques, des centaines d’adultes vivent, par la grâce du baptême, cette mort et cette résurrection.

 

Parmi les nouveaux baptisés, on compte aujourd’hui de plus en plus d’adultes, jeunes professionnels ou presque retraités, les tranches d’âge varient ; on les appelle les catéchumènes. Fini le temps où seuls les nouveau-nés étaient portés au-dessus du baptistère. L’Outre-mer n’échappe pas à cette tendance. Qui sont-ces nouveaux chrétiens ? Sont-ils une chance pour l’Église et en quoi représentent-ils une nouvelle vitalité ? Quel est leur parcours de vie et comment sont-ils arrivés à cette conversion ? Comment ont-ils été accompagnés jusqu’à leur sacrement ? Ce matin Dieu m’est témoin s’intéresse à ces nouvelles figures de l’Église et accueille sur son plateau l’une d’entre elles.

Olivia Luc-Bourgeois a 26 ans et a été baptisée cette année, lors de la vigie pascale, au Lamentin (Martinique). Installée en région parisienne depuis plusieurs années, elle nous racontera pourquoi elle a demandé le baptême il y a 3 ans et comment elle s’y est préparée.

Nous irons en Nouvelle-Calédonie, assister au baptême de Fabrice, un jeune wallisien qui lui aussi a voulu être baptisé, et à La Réunion, aux côtés d’Éric. Ce tout nouveau chrétien, accompagné lors de son sacrement par la pastorale des sourds, témoignera avec beaucoup de joie de sa toute nouvelle vie de chrétien.

 

Reportage : « Le sens du baptême » en Guadeloupe