Compte tenu du nouveau confinement, qui s’applique aux célébrations religieuses depuis le 3 novembre en France, l’épiscopat relance la plateforme de quête en ligne qui avait déjà été activée durant le premier confinement, au printemps dernier.

La CEF, la Conférence des évêques de France, a réactivé, ce mercredi 4 novembre, une plateforme de don en ligne temporaire, accessible en cliquant sur ce lien. Cette plateforme avait été créée lors du premier confinement, au printemps dernier, pour pallier à la suspension de la quête consécutive à l’interdiction de célébrer les messes.

“En cette nouvelle période de confinement, il est offert aux catholiques de participer à ce geste liturgique qu’est la quête en versant leur offrande grâce à une plateforme temporaire de collecte en ligne. Les montants versés sur cette plateforme nationale, rapide et sécurisée, seront intégralement reversés aux diocèses qui, eux-mêmes, les reverseront aux paroisses”, peut-on lire sur la page d’accueil de cette plateforme.

Les messes de nouveau suspendues

Depuis le mardi 3 novembre, les catholiques ne peuvent plus se rendre à la messe en France. Un recours devant le Conseil d’état a d’ailleurs été déposé en début de semaine par Mgr Éric de Moulins-Beaufort. L’archevêque de Reims et Président de la Conférence des évêques de France estime en effet que les mesures prises pour faire face à l’épidémie de Covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire portent atteinte à la liberté de culte qui est l’une des libertés fondamentales dans notre pays.

Le sens de la quête

“La quête est avant tout un geste liturgique qui consiste en une offrande faite au cours de la messe par les fidèles. Par l’offrande de la quête, tous les fidèles s’associent au don que Jésus-Christ a fait de sa vie et qui est célébré dans l’eucharistie ; prière et quête sont deux formes de participation concrètes à la messe. La plupart des quêtes du dimanche restent propriété de la paroisse et servent à couvrir ses dépenses (chauffage, personnel, entretien, activités…)”, peut-on également lire dans ce communiqué.

Certains dimanches, la quête est réservée à un emploi spécial : contribution à des activités spécifiques, œuvres caritatives… La quête est, avec le denier de l’Église, le casuel et les offrandes de messes, l’une des principales ressources d’un diocèse.