Le Premier ministre Jean Castex a annoncé mercredi 8 juillet qu’il se rendrait dimanche en Guyane, territoire d’Outre-mer où le virus Covid-19 circule activement.

“Je vais dimanche en Guyane. En Guyane vous l’avez vu, ça se passe mal”, a déclaré le premier ministre Jean Castex. “Je viens dans le sens de la mission qui m’a été confiée, avec la volonté de préparer la France à une éventuelle deuxième vague mais surtout en préservant, la vie, la vie économique, la vie sociale”, a-t-il ajouté sur RMC/BFMTV.

Le plan blanc a été déclenché

En Guyane, l’épidémie de coronavirus accélère. Les 3 centres hospitaliers de Cayenne, de Kourou et de l’ouest guyanais ont décidé dimanche 5 juillet d’actionner leurs plans blancs respectifs même si « de nombreuses mesures des plans blancs sont déjà mises en œuvre dans les faits ».

Le gouvernement précise que « que d’ores et déjà, plus de 130 réservistes sanitaires » sont « opérationnels dans les différentes structures médicales guyanaises ». « Vingt-trois nouvelles recrues ont été envoyées cette semaine et 48 supplémentaires le seront dès la semaine prochaine », ajoute-t-il.

De l’aide en provenance de métropole

Par ailleurs, « des personnels de santé sont envoyés en renforts pour appuyer les hôpitaux locaux : 20 personnes sont arrivées sur place cette semaine et 50 arriveront la semaine prochaine ». Enfin, le service de santé des Armées va envoyer « 20 militaires » spécialisés de réanimation, « dans les prochains jours ».

Le bilan des cas avérés s’aggrave

Voisine du Brésil, très touché par le Covid-19, la Guyane approche, selon les derniers chiffres connus, les 5.000 cas avérés avec 4.913 cas, soit une hausse de 355 en 24 heures. Parmi ces personnes, on comptait 129 patients hospitalisés, 23 en réanimation, et 16 décès, pour une population de 300.000 habitants.