Alors que le nombre de décès a doublé en moins de deux mois dans le monde, l’OMS met en garde contre tout relâchement face à la pandémie de Covid-19.

En Guyane, le virus continue de se propager rapidement et certains n’hésitent pas désormais à parler de crise humanitaire. Dans le département français près de 3 800 cas sont désormais confirmés, soit 1 300 de plus que la semaine dernière. Une vingtaine de quartiers du département d’outre-mer font donc l’objet d’un « confinement total » et sur place certains parlent de « crise humanitaire ».

Des évacuations sanitaires vers les Antilles

Des évacuations de malades vers les Antilles, à bord d’un Airbus A400 M de l’armée, ont débuté depuis le lundi 29 juin pour permettre le désengorgement des services de réanimation. Elles vont se poursuivre dans les jours à venir.

Dans les Outre-mer (Guyane, Guadeloupe, Martinique, Réunion et Mayotte), on relève ce lundi 213 hospitalisations, dont 37 en réanimation. En métropole, ce sont actuellement 8.688 personnes qui sont hospitalisées, dont 619 dans les services de réanimations (-15 en 24 heures). Comme depuis plusieurs semaines, quatre régions (Île-de-France, Grand-Est, Auvergne-Rhône-Alpes et Hauts-de-France) regroupent 74% de ces patients hospitalisés en réanimation.

29.813 personnes sont décédées à cause du covid-19 en France depuis le début de l’épidémie, soit 35 de plus que dimanche, dont 19.325 au sein des établissements hospitaliers. Un nouveau bilan intégrant les chiffres de la mortalité en Ehpad doit être livré mardi 30 juin.