Après le référendum du 4 novembre dernier, Dieu m’est témoin a choisi de donner la parole aux femmes de Nouvelle-Calédonie, en immersion avec toutes les Calédoniennes. Qu’elles soient mères, épouses, filles, sœurs, qu’elles vivent dans les tribus de la grande terre, dans les quartiers de Nouméa, dans les îles Loyauté, qu’elles soient mélanésiennes, européennes, wallisiennes, qu’elles soient grand-mères, étudiantes, chefs d’entreprise, comment imaginent-elles la Calédonie de demain, quelle vision ont-elles de ce pays qui les a vu naître ?
Loin des longs discours politiques des 30 dernières années, ce sont elles qui jonglent aujourd’hui entre une société traditionnelle kanak et une influence occidentale supposée plus moderne.
Marie Lesure-Vandamme est allée à Koné, à Bourail, à Saint-Louis, à Nouville, à Ouvéa pour écouter leur parole.