Ce jeudi 5 mars est un jour férié en Polynésie française, où l’on célèbre l’arrivée de l’évangile dans l’archipel, il y a 223 ans. Petite leçon d’histoire. 

Le 5 mars 1797, le navire anglais « Le Duff » accoste dans la baie de Matavai sur les côtes septentrionales de l’île de Tahiti. A son bord des missionnaires protestants qui viennent de la London Missionary Society. Peter Hagerstein, un marin déserteur les présente au roi de Tahiti Pomare II. Henri Nott sera le premier missionnaire à maîtriser le tahitien pour mieux entamer sa mission d’évangélisation. D’ailleurs, la traduction de la Bible par écrit dans la langue tahitienne a permis de démocratiser l’accès à la lecture et à l’écriture, alors réservé à une élite. 

L’Eglise protestante maohi au stade Willy Bambridge, à Papeete./ Crédit photo : Président de la Polynésie française.

C’est un événement fondateur de l’Eglise protestante tahitienne. Une fête émouvante et haute en couleur que les protestants célèbrent avec ferveur.

A cette occasion, prières et et chants de chorales religieuses sont au programme dans de nombreux temples de l’archipel.

Avec 45% de fidèles le protestantisme est aujourd’hui la religion la plus pratiquée du Fenua, qui signifie “territoire” en tahitien, wallisien et futunien et qui regroupe tous ces archipels.