Ce vendredi 19 mars a débuté l’année de la famille. Voulue par le pape François, elle montre l’attention que le souverain Pontife porte à la place des familles dans la société.

A la fin de l’année dernière, le Pape François a annoncé une année « Amoris Laetitia de la famille ». A partir du 19 mars, fête de saint Joseph et date anniversaire des 5 ans de l’exhortation apostolique post-synodale, les diocèses se mobilisent donc pour redire l’importance de la famille et combien l’accompagnement de celles-ci est une priorité.

Une année pour grandir dans l’amour familial

« Le 19 mars, en la solennité de saint Joseph, s’ouvrira l’Année de la Famille Amoris Laetitia : une année spéciale pour grandir dans l’amour familial. J’invite à un élan pastoral renouvelé et créatif pour mettre la famille au centre de l’attention de l’Église et de la société. Je prie pour que chaque famille puisse sentir dans sa propre maison la présence vivante de la Sainte Famille de Nazareth, pour qu’elle remplisse nos petites communautés domestiques d’un amour sincère et généreux, source de joie même dans les épreuves et les difficultés », a assuré le Saint-Père à l’issue de l’angélus du 14 mars. Avant d’ajouter : « Mes pensées vont aux familles qui ces derniers mois ont perdu un conjoint ou ont été éprouvées à cause de la pandémie. Je pense aussi aux médecins, aux infirmières et à tous les personnels soignants dont l’engagement en première ligne contre la diffusion du virus a eu des répercussions significatives sur la vie familiale ».

Possibilité d’une réflexion plus approfondie

Le Pape François avait décrété cette année spéciale le 27 décembre dernier, en la fête de la Sainte Famille. Elle se terminera avec la 10e Rencontre mondiale des familles, en juin 2022 à Rome. Cette année de la famille vise à offrir à l’Église la possibilité d’une réflexion plus approfondie, afin de vivre concrètement la richesse de l’exhortation apostolique Amoris Laetitia et détaille les chemins à emprunter avec les familles pour la mettre en pratique. Parmi ceux-ci : la préparation pastorale au mariage ; la pastorale des accompagnateurs à travers des rencontres et des prières ; l’organisation de rencontres pour les parents et de réunions consacrées à la réflexion sur les beautés et les difficultés de la vie familiale ; l’accompagnement des situations de crise des couples et l’implication des conjoints, au sein des diocèses et des paroisses, pour créer une pastorale familiale.

L’initiative tire son nom de l’exhortation apostolique post-synodale publiée il y a cinq ans. Elle aura pour but d’approfondir ce texte magistériel, mais surtout de redécouvrir l’appel de la famille à être « évangélisatrice par son exemple de vie », selon les mots du Souverain Pontife, qui a aussi invité à mettre en avant « l’idéal de l’amour conjugal et familial ».