La Ciergerie de Lourdes, victime de la baisse de fréquentation de la cité mariale, “digitalise” son offre pour tenter de rebondir.

Le chiffre est sans appel : la fréquentation de la cité mariale a baissé de 80% cette année. Pour faire face à cette situation catastrophique, la Ciergerie de Lourdes vient de lancer un site de vente en ligne de ses cierges et bougies. L’idée est de capter une clientèle de particuliers ne pouvant plus se rendre à Lourdes pour cause du Covid-19.

Quelles perspectives pour 2021 ?

Malheureusement, l’année 2021 ne se profile pas mieux. En effet, le FRAT, pèlerinage  de 4 jours qui réunit tous les deux ans près de 10.000 jeunes de l’Ile-de-France, vient d’être annulé. Pour tenter de redynamiser ses ventes, la Ciergerie va donc chercher à se développer à l’export, notamment en Espagne ou en Italie. Mais la pandémie mondiale et les mesures de restriction de rassemblements représentent pour l’heure un frein de taille au rebond.

Se différencier des autres pour survivre

La Ciergerie fabrique des bougies dans la cité mariale depuis 1928, 92 ans après elle a profité du confinement pour évoluer et finaliser deux projets : la création d’un site Internet pour vendre ses produits dans le monde entier mais surtout la création d’une marque “le cierge de Lourdes” pour se différencier des autres cierges.