Lors de la messe de rentrée des étudiants martiniquais, les jeunes fidèles et le prêtre ont relevé le défi du #JerusalemaDanceChallenge. Leur chorégraphie fait exploser les compteurs de Facebook. 

“Jerusalema ikhaya lami, Ngilondoloze, Uhambe nami, Zungangishiyi lana”…Traduction “Jerusalem est ma maison, Protège moi, Marche avec moi, Ne me laisse pas ici”. Que ceux qui n’ont pas entendu et fredonné ce refrain et surtout dansé sur la musique qui l’accompagne lèvent le doigt. Car le titre Jerusalema, interprété par le DJ sud-africain Master KG et la chanteuse Nomcebo Zikode, est un véritable phénomène mondial.

Une chanson-prière en plein confinement

La chanson composée par le jeune musicien sud-africain de 24 ans sort en décembre 2019. Elle passe dans un premier temps relativement inaperçue. Tout s’emballe lorsque le morceau de Master KG attire l’attention de la troupe angolaise Fenomenos do Semba.

Ses danseurs imaginent alors une chorégraphie sur ce rythme entraînant d’afro-pop, s’inspirant d’une danse traditionnelle africaine que l’on pratique lors des mariages. Leur vidéo devient rapidement virale sur les réseaux sociaux. Nous sommes fin février 2020. Le #JerusalemaDanceChallenge est lancé.

Alors que le covid-19 décime la planète, le #JerusalemaDanceChallenge devient un véritable exutoire. Des millions d’anonymes, de soignants, de policiers ou de stars comme Cristiano Ronaldo ou Janet Jackson postent sur les réseaux sociaux leurs vidéos de la chorégraphie de Jerusalema. En plein confinement, les paroles de paix de ce single sonnent aussi comme une prière de demande de protection à Dieu et une évocation à la Jérusalem céleste. Le clip de Master KG dépasse rapidement les 180 millions de vues sur YouTube.

Les franciscains s’y mettent aussi

En juillet, des franciscaines et franciscains italiens décident eux aussi de surfer sur le phénomène. Ils reprennent une vidéo d’une chorégraphie qu’ils avaient enregistré devant l’église de Legnano, près de Milan, en 2016. Ils changent la musique initiale pour la remplacer par celle Jerusalema. Un petit miracle puisque le tube planétaire s’accorde parfaitement au martèlement endiablé de leurs sandales de missionnaires. Leur clip fait lui aussi un tabac.

La paroisse de Saint-Joseph enflamme la Martinique et la planète

Dimanche 27 septembre dernier, c’est le père Gaëtan Présent, prêtre de la paroisse de Saint-Joseph, en Martinique, et des étudiants qui relèvent à leur tour le #JerusalemaDanceChallenge. Le jeune prêtre martiniquais, que nous avions suivi en octobre 2016 lorsqu’il avait été ordonné diacre en l’église Sainte Geneviève des grandes Carrières, à Paris, est très actif sur les réseaux sociaux. Et il a l’habitude de retransmettre les moments les plus joyeux de ses messes sur la page Facebook de sa paroisse. A l’occasion de la messe de rentrée des étudiants martiniquais, célébrée en l’église de Schoelcher, il reprend la chorégraphie de Jerusalema avec ses jeunes fidèles pendant la célébration. Les internautes partagent en masse sa vidéo publiée sur la page Facebook de la paroisse Saint-Joseph. En moins de deux semaines, elle a déjà été vue plus de 4,5 millions sur le réseau social. Preuve, s’il en fallait que la foi se conjugue magnifiquement bien avec la joie.