En 2018, une étude de l’IFOP a révélé que 50 % des personnes âgées de plus de 65 ans jouaient à des jeux vidéo en France, tous supports confondus.

Nos aînés seraient de plus en plus attirés par les expériences ludiques digitales. Le gaming aurait de multiples effets bénéfiques sur les seniors et il serait un nouveau remède contre le vieillissement.

Gamer Grandma, 516 000 abonnés sur YouTube

Son pseudo : Gamer Grandma, 516 000 abonnés au compteur de sa chaîne YouTube. Hamako Mori, une Japonaise de 91 ans a été désignée la plus vieille youtubeuse de jeux vidéo du monde par le Guinness Book en mai 2020. Elle confie jouer jusqu’à 8 heures par jour pour déstresser. Et elle est loin d’être un cas isolé dans le monde. Aux Etats-Unis, on dénombrerait plus de 50 millions de joueurs de plus de 50 ans.

Les effets bénéfiques des jeux vidéo sur les seniors

Pour Adam Gazzaley, un neuroscientifique américain, le gaming améliore les capacités cognitives à partir de 60 ans. A force de s’acharner sur leurs manettes et leurs boutons, les seniors qui jouent afficheraient d’excellentes capacités motrices. Leur dextérité souffrirait presque la comparaison avec celle d’un adolescent. La gestion des tâches simultanées serait plus aisée. Les jeux vidéo ne remplacent pas les rencontres IRL – In Real Life- mais jouer en réseau permet aux senior joueurs de développer des compétences en nouveaux modes de communication comme whatsapp ou zoom, pour échanger avec leurs proches à distance.

Les nouveaux espoirs avec les serious games

Le secteur de la santé s’intéresse également sérieusement aux serious games, ces jeux dits sérieux en français pour traiter les malades d’Alzheimer ou de Parkinson. Le divertissement devient alors un moyen de stimuler la personne qui joue à maintenir ses capacités physiques et mentales.

Enfin, les personnes âgées addicted au gaming le confient facilement : les jeux font passer le temps et conjurent la solitude.