Après une année marquée par les restrictions et les annulations les chrétiens d’outre-mer peuvent enfin retrouver le chemin des églises avec sérénité, malgré les jauges. La Pentecôte a été l’occasion de célébrer, cinquante jours après Pâques, la révélation de l’Esprit Saint à Marie et aux Apôtres. Focus en Martinique et en Guadeloupe.

En grec, le terme pentêkostê signifie « cinquantième ». Selon la tradition chrétienne, c’est en effet cinquante jours après la Résurrection de Jésus que ses disciples, réunis pour la fête juive de Chavouot, reçoivent la force du Saint-Esprit. Cet épisode fondateur, qui marque le début de l’Église, est relaté dans les Actes des apôtres.

Ce dimanche 23 mai, en Martinique, Monseigneur David Macaire a présidé la confirmation des jeunes de la paroisse à l’église des Terres-Sainville. Puis, en fin d’après-midi, les Vêpres solennelles de la Pentecôte à la Cathédrale Saint-Louis de Fort-de-France. Pour retrouvé l’enseignement de Monseigneur David Macaire c’est par ICI.

Grande joie en Guadeloupe

En Guadeloupe, après plus de deux ans de fermeture, l’église de Sainte-Anne a retrouvé ses fidèles la veille de la messe de la Pentecôte. D’ailleurs, des chapiteaux ont dû être installés à l’extérieur de l’édifice restauré pour permettre aux centaines de paroissiens de suivre la célébration, assurée par le Père Jacques-Miguel Dolcé. Une messe retransmise sur la page Facebook de la paroisse pour les fidèles préférant rester chez eux. 

Deux ans de travaux

Depuis 2019, l’église du bourg de Sainte-Anne était en travaux de rénovation. Datant de l’entre-deux guerres l’édifice classé, une des œuvres architecturales d’Ali Tur, devait être restauré et sécurisé. Il avait déjà retrouvé son clocher, fragilisé par l’usure du temps, en février dernier.

D’ailleurs, à l’origine la réouverture de l’église était prévue pour Pâques mais des imprévus de chantier ont repoussé cette cérémonie. Finalement, ce week-end le Père Silène, vicaire général du diocèse, a pu procéder à la cérémonie de réouverture, après avoir béni le clocher.