Mayotte est le seul département français où le confinement est encore en vigueur.

Sur cette île ultramarine, 95% de la population est musulmane. Le suivi du ramadan est donc particulièrement complexe pendant le confinement. Les imans mahorais ont dû faire preuve d’inventivité. Ils se sont alors organisés pour que les musulmans pratiquants puissent prier autrement que dans les mosquées.

Saïd Kambi, le jeune imam de Tsingoni, donne rendez-vous deux fois par jour à ses fidèles sur Internet pour suivre ses enseignements en vidéo. Il utilise les réseaux sociaux pour faire ses darsi, ses prêches, pour le plus grand bonheur de Sarah Abdallah Djaha, une jeune musulmane de Pamandzi qui le suit avec assiduité.
La période du ramadan devrait vraisemblablement prendre fin ce vendredi 22 ou samedi 23 mai 2020.