Comment les musulmans célèbrent-ils les obsèques ? Reportage à Mayotte aux côtés d’Asma, qui vient de perdre sa maman.

La mort dans la religion islamique, n’est qu’une étape…C’est un voyage vers une autre vie. Dans cette épreuve de la séparation avec un être cher, la présence d’amis, de proches est primordiale pour la famille endeuillée. Les “douas”, c’est à dire les invocations de prières pour le défunt doivent s’effectuer jusqu’au 40ème jour. A Mayotte, nous suivons Asma qui vient de perdre sa maman.

Notre émission sur les rites funéraires

A quoi servent les rites funéraires ? Sont-ils faits pour les morts ou les vivants ? Qu’est-ce que les religions ont voulu signifier en les créant ? A l’occasion de la Toussaint, Dieu m’est témoin a choisi de poser toutes ces questions à Eric Vinson. Enseignant, chercheur, spécialiste du fait religieux, responsable du programme inter-religieux Emouna à Science Po. Il nous aide à comprendre pourquoi dans nos territoires d’outre-mer, le rapport des vivants aux morts est souvent plus direct, car vécu de façon ritualisée. Nous allons aussi à Mayotte assister à un enterrement au sein de la communauté musulmane. Pour revoir notre émission sur les rites funéraires en Outre-mer, cliquez ici.