Dieu m’est témoin était présent à la messe Antilles-Guyane du 11 novembre à Saint-Sulpice à Paris.

Chaque année, cette célébration organisée par l’ANAG (Aumônerie Nationale Antilles-Guyane) est un véritable rendez-vous pour les antillo-guyanais de métropole et pour tous les catholiques !

Découvrez l’homélie de Monseigneur Macaire, archevêque de Martinique

Evangile de Jésus-Christ selon saint Marc – 12, 38‑44 :

« En ce temps-là, dans son enseignement, Jésus disait aux foules : « Méfiez-vous des scribes, qui tiennent à se promener en vêtements d’apparat et qui aiment les salutations sur les places publiques, les sièges d’honneur dans les synagogues, et les places d’honneur dans les dîners. Ils dévorent les biens des veuves et, pour l’apparence, ils font de longues prières : ils seront d’autant plus sévèrement jugés. »
Jésus s’était assis dans le Temple en face de la salle du trésor, et regardait comment la foule y mettait de l’argent. Beaucoup de riches y mettaient de grosses sommes. Une pauvre veuve s’avança et mit deux petites pièces de monnaie. Jésus appela ses disciples et leur déclara : « Amen, je vous le dis : cette pauvre veuve a mis dans le Trésor plus que tous les autres. Car tous, ils ont pris sur leur superflu, mais elle, elle a pris sur son indigence : elle a mis tout ce qu’elle possédait, tout ce qu’elle avait pour vivre. » 

 

(Re)Vivez les temps forts de cette messe grâce à nos photographies !