Les chrétiens d’Egypte frappés en plein dimanche des rameaux. Hier, deux attentats terroristes ont tué en pleine messe plus de 40 chrétiens à Alexandrie et Tanta.

Ces nouvelles attaques interviennent quatre mois après un attentat-suicide revendiqué par Daech qui avait frappé le 11 décembre au Caire l’église Saint-Pierre-et-Saint-Paul, faisant 29 morts. Plus récemment, des dizaines de familles coptes ont dû fuir la région du Sinaï, théâtre d’une guerre entre les djihadistes et l’armée, après une série de meurtres et d’agressions commis contre ses membres.

Plus grande communauté chrétienne du Moyen-Orient, et l’une des plus anciennes, les coptes d’Égypte représentent près de 10 % de la population du pays.

En octobre 2014, nous avions consacré une émission aux chrétiens d’orient et notamment d’Irak, victimes de persécutions et de massacres au nom de leur foi. Après cette nouvelle tragédie et par solidarité avec nos frères d’Orient, revivons ensemble cette émission.

(Rediffusion Octobre 2014)

Qui sont les chrétiens d’Orient ? Et comment vivent-ils aujourd’hui ? Quels sont leurs rites et comment pratiquent-ils leur foi ?

Dieu m’est témoin reçoit le Père Rami Simoune, frère dominicain installé à Bagdad. Il nous rappelle en quoi sa liturgie est différente de la liturgie romaine. Nous serons connectés avec Bagdad et Pascale Warda ; cette franco-irakienne, ancienne ministre de l’immigration au sein du gouvernement de transition post-Saddam Hussein, nous raconte son engagement au sein de son organisation humanitaire Hammurabi. Nous irons aussi rencontrer la communauté libanaise catholique maronite de Guadeloupe. Des catholiques qui prient en langue arabe et qui, dans leur célébration, utilisent encore l’araméen, la langue du Christ.

 

REPORTAGE : La communauté libanaise de Guadeloupe

 

Le “Notre père” en araméen : la langue du Christ