Pour la période du Carême, Dieu m’est témoin propose de découvrir ou de revoir des histoires fortes sur le thème du relèvement, inspiré de la parole de Jésus au lépreux guéri dans l’Evangile « Relève-toi et va : ta foi t’a sauvé » (Luc 17, 19).

La foi et la fraternité sont sources d’espérance face à la détresse. La main tendue nous aide à surmonter la souffrance et traverser nos épreuves. Dieu m’est témoin vous fait ainsi découvrir de beaux témoignages autour du relèvement, à la lumière de l’encyclique Fratelli tutti du Pape François.

 

Le handicap : la force dans la faiblesse ?

La personne handicapée nous met à l’épreuve de la différence. C’est un défi pour soi et pour les autres.  Est-ce une épreuve de Dieu ou un signe d’abandon ? La foi permet-elle de vivre plus facilement ce quotidien, tant pour les personnes handicapées que pour leurs proches ?

Autant de questions abordées dans l’émission « Le handicap : la force dans la faiblesse ? » à travers des témoignages et des initiatives solidaires. L’émission met en lumière les mouvements associatifs qui accompagnent des enfants handicapés et leur entourage pour les aider à surmonter leurs difficultés.

 

Je crois donc je peux

Pouvons-nous nous dépasser grâce à la foi l’exemple du Christ ? C’est à cette question que l’émission tente de répondre, en compagnie de Anne-Marie Saunal, psychanalyste chrétienne.

Anne-Marie Saunal a pratiqué l’écoute psycho spirituelle. Beaucoup de ses patients, dont certains sont des religieux, la consultent pour être entendus dans leur foi.  Selon elle, Dieu peut apporter une guérison spirituelle mais aussi du corps. Le Christ aide « à se relever ». En témoigne Guyline, triathlète et kinésithérapeute, atteinte d’une maladie neuromusculaire.

 

Briser les chaînes, créer du lien

Le passé colonialiste laisse des traces chez les descendants d’esclaves. Les séquelles de notre passé esclavagiste pourront-elles un jour disparaître ? Face à l’horreur et la barbarie des hommes, est-il possible de se réconcilier ? Comment l’Église peut-elle accompagner cette réconciliation ?

Marly Peroumal, guadeloupéenne, parle de son engagement au sein de CM98, une association qui honore et défend la mémoire des victimes d’esclavage aux Antilles. Ce travail de mémoire est très important dans le processus de réconciliation. Protestante, elle se bat contre l’oubli qui peut créer des ravages chez les nouvelles générations.

En Martinique, deux prêtres que tout oppose, l’un descendant d’esclave, l’autre descendant d’esclavagiste, croient à une résilience malgré l’Histoire. Leur amitié et leur foi en l’amour de Dieu peuvent faire tomber les barrières et aider à la réconciliation pour se relever spirituellement.

 

Comment rencontrer Dieu en prison ?

Peut-on rencontrer Dieu en prison et de quelle manière ? Comment certains détenus se convertissent-ils et comment les aumôniers en milieu carcéral les aident-ils dans leur parcours de foi ?

Aumônier régional des prisons, le révérend Jean-Pierre Anzala revient sur l’accompagnement des détenus et son expérience en maisons d’arrêt en Guadeloupe. Il évoque l’image négative que les prisonniers ont d’eux-mêmes et qu’il s’attache à reconstruire. La rencontre avec Dieu apaise les détenus car ils savent qu’ils ne sont pas seuls. « Dieu fait sortir de prison, et de plein de prisons », selon lui.

Ancien détenu martiniquais, Jean-Michel Bosso, témoigne de son relèvement grâce à sa rencontre avec Dieu en prison.