Que s’est -il passé à La Réunion dans les années 70 ? Comment des femmes se faisant
clandestinement avorter, se sont aussi retrouvées stérilisées à leur insu ? Quel était le contexte sanitaire et social de l’époque, peu de temps avant la loi Simone Weil de 1975 ? Dieu m’est témoin a choisi de revenir sur une page taboue et douloureuse de l’histoire réunionnaise.
Présent sur le plateau, Raoul Lucas, historien, sociologue et témoin du procès de ces victimes, qui en 1971 ont eu le courage de porter plainte contre les médecins de la clinique de Saint-Benoît. Thérèse Baillif, présidente du CEVIF (Collectif pour l’Elimination des Violences Intrafamiliales) et militante engagée pour la cause des femmes sera connectée depuis La Réunion. Nous entendrons également le témoignage d’une fille des victimes et celui d’une des femmes victimes, Mme Robert, la seule qui ait accepté de témoigner.
Décédée il y a quelques semaines, cette émission est aussi une façon de lui rendre hommage et d’honorer la mémoire de toutes les victimes.