Les nouvelles restrictions sanitaires annoncées le 18 mars ne concernent pas les cultes. Les églises pourront rester ouvertes mais les croyants s’apprêtent à vivre des célébrations particulières.

Afin de limiter au maximum les contacts, les paroisses doivent une fois encore s’adapter : messes avancées, nuits d’adoration et horaires multipliés. Contrairement aux précédents confinements, les églises restent ouvertes et les offices sont célébrés en journée. Les rassemblements sont donc autorisés à condition de respecter les règles sanitaires : masque obligatoire, distanciation sociale, gel hydro alcoolique, limitation au maximum des mouvements de foule, ….

Avant Pâques, les cérémonies du dimanche des Rameaux (28 mars), des jeudi et vendredi saints seront eux aussi soumis à des ajustements sanitaires. En effet, les rameaux ne seront pas bénis sur les parvis des églises mais à l’intérieur, les lavements des pieds seront limités à un nombre minimal de personnes, le chemin de croix ne sera pas mobile.

Des messes sur internet et à la TV

Et puis, pour ceux qui ne pourraient pas se déplacer, comme lors des confinements strictes, de nombreuses messes seront diffusées à la télévision ou sur internet. Deux années après l’incendie qui a ravagé Notre-Dame de Paris, la cérémonie du lavement des pieds y sera célébrée à huis clos par Monseigneur Michel Aupetit, archevêque de Paris et retransmise sur CNEWS et KTO.

Pour ce dimanche des Rameaux et de la Passion du Seigneur, Le Jour du Seigneur clôt sa série « Relève-toi » et propose une émission spéciale en direct avec la communauté franciscaine de Brive-la-Gaillarde, dans la fraternité.

Au programme :

. 10h30 : début d’émission en direct avec les frères franciscains depuis les grottes de Saint-Antoine-de-Padoue à Brive-la-Gaillarde (Corrèze).

. 11h00 :  messe en direct du sanctuaire des Grottes.

. 11h50 : parole inattendue du journaliste Edwy Plenel qui évoque ses valeurs proches de celles du christianisme.