Le diocèse de Guadeloupe compte trois nouveaux membres puisqu’un prêtre et deux diacres ont été ordonnés en juillet.

Les règles sanitaires ont sans doute contraint beaucoup de gens à rester chez eux et suivre la cérémonie à radio ou à la télévision. Une belle foule recueillie a tout de même pu participer à l’ordination d’un prêtre et deux diacres, présidée par Mgr David Macaire en juillet en la cathédrale St Pierre/St Paul de Pointe-à-Pitre.

Mgr Riocreux, évêque émérite, a introduit la cérémonie en souhaitant la bienvenue à Mgr Macaire, administrateur apostolique, aux ordinands et à leurs familles, aux prêtres et aux diacres présents en nombre, et à tout le peuple chrétien : « c’est jour de joie pour notre diocèse de Guadeloupe ». Et de rappeler : il y a bien longtemps qu’on n’avait pas vu pareille célébration dans cette grande église diocésaine.

Le jeune prêtre est un crack en informatique

Rémy Siouray, Guadeloupéen originaire de la commune de Goyave, devient prêtre après sept années de formation au séminaire de Toulouse. Dernier d’une fratrie de six enfants, le père Siouray est âgé de 37 ans et ne destinait pas au départ à la prêtrise puisqu’il a d’abord fait  des études d’informatique.

Deux autres jeunes ont été ordonnés diacres en vue du sacerdoce. Il s’agit de Gino de la Cruz, originaire de Saint-Martin et de Christopher Jean-Jacques, qui vient, lui, du Gosier. Tous les trois se connaissent bien puisqu’ils participé ensemble aux dernières Journées Mondiales de la Jeunesse, au Panama en 2019. Ils se sont ensuite retrouvés aux séminaires d’Aix-en-Provence et Toulouse, mais aussi lors des rencontres organisées en Guadeloupe .

Une homélie d’espérance

« Partir, proclamer, expulser, oindre, guérir. Votre route, chers ordinands, notre route à tous est bien tracée par cet Evangile : partir : la mission. Proclamer même quand les temps sont plus difficiles comme aujourd’hui. Expulser les démons, c’est-à-dire dire du bien et bénir autour de nous pour repousser le mal. Assurer les sacrements et par les onctions d’huile guérir les malades et réconforter toutes celles et tous ceux qui en ont besoin…. Ne sommes-nous pas tous concernés par cette mission chacune et chacun. Nous sommes tous des serviteurs configurés au Christ : Il nous a dévoilé le mystère de sa volonté… Il nous a donné autorité c’est-à-dire responsabilité, envers les autres, envers tout le peuple de Dieu et envers les pauvres surtout qui doivent être servis encore et toujours en premiers», leur a rappelé Mgr Macaire dans son homélie.